6/1/2022

La Biographie de la semaine - La Promesse de l'aube par Romain Gary

Cette semaine, nous vous proposons de (re)découvrir la Promesse de l’Aube, roman autobiographique de Romain Gary. L’auteur nous livre ses mémoires dans une biographie magnifiquement écrite.

La vie de Romain Gary

Romain Gary, né Roman Kacew en 1914 à Vilnius de parents juifs, vécut une enfance pour les moins précaires. Présentant sa mère comme une actrice, celle-ci n'a, en réalité, jamais pu aller au bout de son rêve. Leïb, son père fut quant à lui mobilisé dans l'armée russe, alors qu'il était enfant.

Roman et Mina, sa mère, furent condamnés à fuir lorsque la Pologne adopta des mesures d'expulsion à l'égard des juifs. Démobilisé, Leïb put finalement les rejoindre avant quitter le foyer en 1925, pour aller vivre avec une autre femme.

Faisant face à cette situation doublement précaire, Roman trouva en l'écriture une forme d'exutoire. Thème qu'il abordera plus tard dans les premières pages de La Promesse de l'aube.

De ces circonstances nait un amour inconditionnel pour sa mère. L'essence-même de La Promesse de l'aube réside dans le fait que, selon Roman, tout lui vient de sa mère. Tout au long de sa vie, il s'est donc plié aux exigences de cette dernière.

Romain Gary et sa mère à Nice
Mina et Roman Kacew devant l'hôtel-pension Mermonts, à Nice © Franck Fernandes/archives

Résumé de son roman biographique

La Promesse de l'aube est le récit d'un amour inconditionnel qui lia Romain Gary à sa mère, tout au long de sa vie. N'ayant pu vivre la vie qu'elle aurait souhaité avoir, elle reporta ses ambitions sur Roman. Elle s'efforcera de lui offrir la meilleure éducation possible.

Sous l'emprise d'un sentiment d'impuissance et de honte lorsqu'il découvrit qu'elle se priva de nourriture pour lui, le jeune Roman voulait en finir. Ce jour-là, à l'aube de sa vie, il se fit une promesse qui allait déterminer le reste de sa vie.

"Je pensais à la promesse que je m’étais faite, à l’aube de ma vie, de lui rendre justice." Romain Gary, La Promesse de l'aube, 1960

À l'âge de 14 ans, Roman et sa mère s'installent à Nice. Le choix de la France venant de sa mère, qui éprouve une admiration particulière envers ce pays. Roman Kacew fut naturalisé et devint Romain Gary, il s'engagea plus tard dans les Forces françaises libres, où il fut un aviateur de renom...

Pleinement engagé pour sa patrie, il quitta sa mère, malade et souffrante, pour l'Angleterre suite à l'appel du Général de Gaulle, le 18 juin 1940.

Sa biographie s’achève sur ces années de guerre, durant lesquelles Romain recevra des centaines de lettres d’encouragement venant de sa mère. À la fin de la guerre, il découvre qu'elle avait, en réalité, chargé quelqu'un de transmettre au fur et à mesure les lettres qu'elle avait écrites les jours précédant sa mort, survenue en 1941.

Romain Gary qualifie son œuvre comme étant "d'inspiration autobiographique", cependant le véritable objet du livre consiste à rendre hommage à sa défunte mère. L'amour inconditionnel et l'ambition qu'elle avait pour son fils sont parvenus à le porter au-delà de ses espérances.

Romain Gary chez lui, à Paris, en 1978
Romain Gary chez lui, à Paris, en 1978 © Getty/Sophie Bassouls/Sygma

Et pourquoi pas vous ?

Et si, comme Romain Gary, vous racontiez votre propre histoire ? Avec vos mots, pour vos proches. Rédiger sa biographie a de nombreux intérêts, tout d'abord de prendre du recul sur son parcours de vie, en se remémorant ce qui a été vécu de beau, de triste et de plus joyeux. À la manière de Romain Gary, vous pourriez rendre hommage à ceux qui vous ont été chers, tout en racontant votre propre histoire.



Découvrez nos autres chroniques littéraires :

Suggestions d'articles

Notre newsletter

Pour ne rien rater !

Recevez les derniers articles du moment, des suggestions de recettes de cuisine, des activités à faire en famille et les offres promotionnelles
Offres en exclusivité !